♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦

♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦

♦ Découvrez la face caché de Londres... ♦
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Attention Attention


Si vous voulez une demeure pour votre personnage, il sera

désormais obligatoire d'aller en faire la demande ici.


Nous vous créerons donc un sujet portant le nom que vous

nous aurez fait parvenir, dans le quartier demandé. Ainsi vous

pourrez poster vos RP dans le sujet approprié.


Merci de votre compréhension !


Partagez | 
 

 Escale au Regent's Park

Aller en bas 
AuteurMessage
Abigaheyl Ó Ceallaigh
Modératrice générale
avatar

Féminin Messages : 111
Date de naissance : 30/03/1989
Date d'inscription : 10/02/2011
Âge : 29
Race : Loup-Garou
Emploi/loisirs : Guérisseuse, héritière de sa meute
Nationalité : Irlandaise (Gaëlique)

MessageSujet: Escale au Regent's Park   Lun 28 Nov - 19:07



Après un bref salut, Abigaheyl s'engouffra avec le jeunot dans l'ascenseur pour se rendre au rez-de-chaussée. Le trajet vers le bas lui donna le vertige comme à chaque fois. Elle n’était pas capable de déterminer si ce malaise lui collerait toujours à la peau avec le temps. Mais il était sûr qu’elle se sentait toujours un peu vulnérable. Son esprit animal n’acceptait pas vraiment ce genre de technologie. Il faut évidemment se rappeler qu’elle est une femme de nature pure et dure. Tout ce qui rejoignait son île n’était que des lettres, délivrées en main propre par des envoyés de la meute. Tout de même, elle était accoutumée à l’idée des moyens de transport, car la pêche serait plus ardue sans.

C’est avec un léger étourdissement qu’elle sortit de l’immeuble pour rejoindre la rue et faire signe à un taxi. Quelques secondes suffisent à l’arrivée d’une «diligence». En ouvrant la porte, elle signala au chauffeur «Piccadilly Circus». Puis, elle monta à bord et s’en alla vers le fond pour laisser Benjamin prendre place. Si Benjamin trouvait qu’elle ne parlait pas beaucoup, il n’avait pas à s’en faire, car ceci était un signe normal de la lycanthrope. À vrai dire, Abigaheyl n’est pas d’un naturel très bavard. Son élocution facile à la détente n’est dévoilée que par une tentative d’être comprise, comme dans une situation avec des humains. En présence de loups-garous, cet obstacle n’est que peu présent, à moins de discussions diplomatiques ou stratégies d’affrontement. Dans ces cas-ci, les détails sont primordiaux. Donc, la parole est d’or. En regardant vers l’extérieur alors que le véhicule commençait sa route vers Piccadilly Circus, la jeune femme fut éblouie par le soleil qui perçait au travers des branches dénudées de feuilles. Celles-ci tapissaient le soleil d’un oranger automnal. Une envie folle lui prit de vouloir courir dans les feuilles mortes comme un chiot excité. Cependant, elle doutait d’être en mesure de se transformer à la troisième nuit suivant la nouvelle lune. Si elle réussissait, ce ne serait pas seulement pour le plaisir de courir comme un animal dans les feuilles mortes, mais plutôt quelque chose de plus vitale, comme un combat pour survivre.

Après une dizaine de minutes en taxi, elle ne put s’empêcher de faire arrêter le chauffeur devant un parc si naturellement tentant. Sans attendre un mot de Benjamin, elle paya le taxi et prit la main du jeune homme pour sortir prendre l’air dans ce parc. Elle s’arrêta devant l’entrée et y lit son nom. Regent’s Park. Après l’hôtel, elle trouvait un parc au même nom. Elle trouva la situation un peu comique et continua à marcher l’intérieur du parc.

- J’espère que cette petit escale improviste de te dérange pas trop Benjamin. Je n’en pouvais plus d’être prise entre quatre murs. Que ce soit dans un hôtel, restaurant, appartement, ou même voiture.

Elle respira près d’un arbre et se sentit un peu plus saine d’esprit.

- Tu peux me poser des questions sur nous sans te sentir contraint. L’endroit est calme et il n’y a pratiquement personne malgré cette journée ensoleillée.

Quelques choses lui disaient que son arrêt dans ce parc lui serait plus utile qu’il ne lui paraissait. Il y avait aussi une légère odeur familière qui voyageait dans l’air sans pour autant être identifiable sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Meunier
Membre
avatar

Masculin Messages : 29
Date de naissance : 25/08/1993
Date d'inscription : 07/04/2011
Âge : 25
Race : Loup-garou
Emploi/loisirs : Étudiant
Nationalité : Québécois

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Mar 29 Nov - 0:58

Bien élevé, l'adolescent n'insista pas lorsque le silence d'Abigaheyl répondit à sa question. L'Alpha ouvrait le chemin sans vraiment le regarder, jusqu'à ce qu'elle se décide soudainement à héler un taxi pour une destination connue d'elle seule. N'ayant pas d'autre choix que de suivre le mouvement, Benjamin se cala le plus confortablement qu'il put sur la banquette élimée, tandis que la jeune femme donnait ses instructions au conducteur. Piccadilly Circus. Il se rappelait avoir visité l'immense carrefour avec son groupe quelques jours plus tôt et en gardait un souvenir agréable : l'endroit était animé, il est vrai, mais suffisamment vaste pour que loup et garçon s'y sentent à l'aise. Malgré ces dispositions de bon augure, l'attitude de son guide commençait à chatouiller les nerfs du lycan, peu habitué à se laisser trimbaler comme un chien de poche. Maintenant qu'il était reposé et réveillé, il trouvait stupide de s'être enfuit dès la première heure de la journée, alors qu'il leur aurait été possible de déjeuner peinard chez Christ-Lloyd, mais il tint ses pensées coites. Ignorant la possible réaction d'Abigaheyl, il préférait pour l'instant s'abstenir de tout commentaire.

L'air rêveur, le regard bicolore de la grande rousse errait par la fenêtre du véhicule, sans prêter trop d'attention aux autres occupants quand soudain, ses paupières se mirent à papilloter et elle sembla reprendre vie. Obligeant le chauffeur à s'arrêter, elle régla la note (l'homme eut une moue déçue : le trajet écourté lui rapportait beaucoup moins que prévu) avant de se précipiter dehors en tirant l'adolescent par la main. Ce dernier manqua de se casser la figure lorsqu'il jaillit de l'habitacle, réussit à se rétablir de justesse et remit à plus tard une dégustation de trottoir brutale. Lorsque la louve s'arrêta enfin, Benjamin comprit qu'elle l'avait traîné (c'était le mot) dans l'un de ces parcs magnifiques qui égayaient la City de leur fraîcheur naturelle.

- J’espère que cette petit escale improvisée de te dérange pas trop, Benjamin. Je n’en pouvais plus d’être prise entre quatre murs. Que ce soit dans un hôtel, restaurant, appartement, ou même voiture.

L'Irlandaise prit une profonde inspiration.

- Tu peux me poser des questions sur nous sans te sentir contraint. L’endroit est calme et il n’y a pratiquement personne malgré cette journée ensoleillée.

De toutes les heures de la journée, celles suivant les matines figuraient parmi les préférées du jeune homme : l'air y était alors d'une qualité exceptionnelle, vif avec une sensation de coup de fouet dans le cerveau. En aspirant à son tour une ample goulée, il pensa que ce serait une bonne idée de se familiariser, sous bonne garde, avec ses sens de lycanthrope.

- Puisque tu le proposes... j'aimerais apprendre à utiliser mon odorat. En général, les odeurs me tombent dessus en paquet, il n'y a rien à en tirer, mais les conditions nous seraient peut-être plus favorables ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freki Ulfhednar
Membre
avatar

Masculin Messages : 21
Date de naissance : 13/03/1992
Date d'inscription : 13/04/2011
Âge : 26
Race : loup-garou
Emploi/loisirs : guerrier/tuer
Nationalité : Norvégien

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Mar 29 Nov - 22:28

première leçon: toi toujours être sous vent, pas se faire sentir par les autres plus important que sentir choses!

Freki sauta en bas de l'arbre auquel il s'était perché et épousseta le bord de son manteau de cuir.

Lady Ó Ceallaigh, qu'elle surprise! Ça être coïncidence que moi avoir mis chandail eluveitie et de vous voir en même temps.

En effet, on pouvait voir sur le torse du Norvégien la couverture de l'album Slania qu'il exhibait fièrement en même temps que ses chaines accrochés à ses jeans déchirés.

Vous aller voir Lady Blackthorn?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-vampirique.forumactif.org/t88-freki-ulfhednar#537
Abigaheyl Ó Ceallaigh
Modératrice générale
avatar

Féminin Messages : 111
Date de naissance : 30/03/1989
Date d'inscription : 10/02/2011
Âge : 29
Race : Loup-Garou
Emploi/loisirs : Guérisseuse, héritière de sa meute
Nationalité : Irlandaise (Gaëlique)

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Mer 4 Jan - 18:24

L'odeur subtile qui lui semblait familière devint très présente. Elle se mit en alerte alors que Benjamin répondait à son offre. Ce fut à ce moment qu'une masse imposante à la tignasse blonde tomba d'un arbre. En fait, il ressemblait plus à un prédateur qui attendait sa proie pour attaquer qu'à quelqu'un qui tombait maladroitement. Elle le reconnut immédiatement. Il était l'homme qu'elle avait croisé alors qu'elle était en train de suivre Benjamin. Son arrivée surprise l'énerva au plus haut point. Comment pouvait-il se présenter de la sorte devant elle. N'était-elle pas une alpha, ne lui devait-il pas une forme de respect? Par exemple, il pourrait baisser sa tête en signe de soumission ou du moins le regard. Et de quoi parlait-il avec son chandail? Élevée sur une île isolée, sans connaissance culturelle de la musique d'aujourd'hui, elle ne pouvait comprendre sa référence musicale. La seule chose qui lui venait à l'esprit était le comportement effronté du jeune homme. Malgré son corps endurci, elle pouvait deviner qu'il ne devait pas être plus vieux qu'elle, ou à peine. Il n'était même pas son aîné.

Elle l'écouta parler sans l'arrêter. Lady Blackthorne? Était-elle prêt d'ici? Toujours déconcertée par son comportement, elle s'avança entre Freki et Benjamin pour prendre la parole.

- Est-elle près d'ici? Si tu sais où elle réside, pourrais-tu me mener à elle?

Il n'avait même plus droit à son vouvoiement respectueux. S'il la prenait pour son égal sans lui montrer ses capacités? Et bien, il se trompait royalement. Mais il est vrai qu'il lui serait très utile s'il connaissait l'endroit où l'alpha de Londres se cachait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Meunier
Membre
avatar

Masculin Messages : 29
Date de naissance : 25/08/1993
Date d'inscription : 07/04/2011
Âge : 25
Race : Loup-garou
Emploi/loisirs : Étudiant
Nationalité : Québécois

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Dim 8 Jan - 0:32

- Première leçon: toi toujours être sous vent, pas se faire sentir par les autres plus important que sentir choses!

Le corps entier de Benjamin rata un battement lorsqu'une silhouette massive atterrit comme par enchantement à leurs côtés. Bon Dieu, il pleuvait des gens! L'étranger reprit la parole, d'une manière hachée et malhabile.

- Lady Ó Ceallaigh, quelle surprise! Ça être coïncidence que moi avoir mis chandail eluveitie et de vous voir en même temps. Vous aller voir Lady Blackthorne?

C'était décidément un personnage curieux. Son style ne détonnait pas vraiment dans l'abondante faune urbaine de Londres, mais certains détails, comme son accent inidentifiable et sa carnation laiteuse, laissaient croire qu'il n'était pas du coin. Revenu de sa surprise, l'adolescent fit le point. Le type connaissait Abigaheyl et avait mentionné le nom de Blackthorne, il y avait donc peu de chance de se tromper en affirmant que le nouvel arrivant était un garou. Mais était-il seulement anglais? Benjamin en doutait. L'Irlandaise s'avança soudain.

- Est-elle près d'ici? Si tu sais où elle réside, pourrais-tu me mener à elle?

Ah! Les dires de l'inconnu avaient piqué son intérêt. Elle toisait son vis-à-vis d'un air impérieux que le jeune lycan eut du mal à saisir. L'autre l'avait-il vexée? Certes, son entrée passablement fracassante pouvait en surprendre plus d'un, mais de là prendre la mouche pour si peu... c'était plus marrant que méchant après tout.

Virtuellement dissimulé par l'aura imposante de l'Alpha, Benjamin en profita pour examiner plus en détails le nouveau venu : grand, solidement charpenté, de fins ruisseaux de cheveux blonds s'éparpillaient sur son manteau de cuir. «Dis donc, c'est une tradition, les cheveux longs chez les loups?», pensa tout à coup le jeune homme. Une image ridicule de lui-même, le dos battu par une queue de cheval charbonneuse, lui traversa brièvement l'esprit. Il frissonna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freki Ulfhednar
Membre
avatar

Masculin Messages : 21
Date de naissance : 13/03/1992
Date d'inscription : 13/04/2011
Âge : 26
Race : loup-garou
Emploi/loisirs : guerrier/tuer
Nationalité : Norvégien

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Ven 13 Jan - 21:41

Moi avoir droit à tutoiement? ça être honneur, mais vérité être que moi pas savoir où être lady blackthorne. Rumeurs dirent qu'elle être gérante de une boutique au camdem lock, si vous vouloir, nous aller ensemble.

À la pose que prenait Abigaheyl, Freki comprenait aisément qu'elle était habituée aux têtes baissées et aux regards fuyants devant son autorité, mais malgré tout le respect qu'il lui devait, il n'allait pas se laissé intimider par une celte! Freki n'avait peur de rien ni personne alors ce n'est pas l'aura d'une alpha inconnue qui allait changer cela, mais il comprenait aussi qu'il fallait qu'il prouve son respect et fit donc ce qu'il avait envie de faire depuis un moment.

ÊTRE MOI QUE VOUS REGARDEZ!!!

Il fit fuir les passants qui dévisageaient le trio dissemblable et alla ramasser le sac de plastique qui était tombé lorsqu'un passant c'était enfuit devant l'aire intimidant de Freki.

pff...comment bétail de Thor peuvent osez dévisager de futurs einherjar?

Il fit craquer ses jointures et laissa tomber ses bras le long de son corps, ses doigts tendus comme des griffes, il roula ses épaules et son cou qui émirent un craquement sinistre. Lorsqu'il se retourna pour faire face à Benjamin, il le regardait en souriant comme si de rien était,

Toi devoir être louveteau que Abigaheyl avoir trouvé sur Oxford street, moi être Freki Ulfhednar du clan des grands Ulfhednars en Norvège.

Il lui tendit une main qui, au nez des deux loups-garous, sentait encore légèrement le sang séché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-vampirique.forumactif.org/t88-freki-ulfhednar#537
Abigaheyl Ó Ceallaigh
Modératrice générale
avatar

Féminin Messages : 111
Date de naissance : 30/03/1989
Date d'inscription : 10/02/2011
Âge : 29
Race : Loup-Garou
Emploi/loisirs : Guérisseuse, héritière de sa meute
Nationalité : Irlandaise (Gaëlique)

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Dim 15 Jan - 20:58

Camdem Lock... Abigaheyl avait entendu parler de ce repère, mais n'avait pas pris cette piste au sérieux. Et c'est maintenant que ce lycan lui revenait avec cette information. *Gérante dans une boutique?... Peut-être que l'impression inconnue mais tout de même familière, qui ne cesse de me tourner autour malgré l'apparition du blondinet, provient de cet endroit. Cette boutique se trouve-t-elle près d'ici?*


Pour tout dire, oui, elle était tout près. Assez près pour attirer ces trois lycanthropes vers son emplacement. Camdem Lock se trouvait au nord du parc où ils étaient à ce moment-là. Abigaheyl, laissant souvent son instinct la guider, se dit qu'elle devrait continuer de marcher et questionner discrètement un passant pour s'assurer que son flair ne la trompait pas. Lorsqu'elle sentit un groupe de personnes les regarder, elle pensa qu'elle n'aurait pas à chercher beaucoup pour s'assurer que Camdem Lock était bel et bien près d'ici. Mais le nordique hurla dans leur direction pour les faire fuir. La jeune femme comprit dès cet instant que ce loup n'avait pas compris l'art de se faufiler et qu'il ne désirait même pas en faire l'effort. Elle ne pouvait décidément pas se joindre à lui dans sa quête afin de trouver son père. Il serait plus qu'un fardeau, mais un obstacle à son enquête. Après une année de recherche, ce n'était pas le moment de tout foirer.

En laissant échapper un grognement qui ressemblait à s'y méprendre à léger soupir d'exaspération, elle observa la salutation entre le guerrier et son nouveau protégé. Au mouvement franc de sa main vers Benjamin, un petit souffle sanglant vint piquer les narines d'Abigaheyl. Du sang humain. Une petite réaction de prédateur teinta légèrement de jaune les yeux vairons de la jeune femme. Le changement de couleur ne dura qu'une fraction de seconde. Du coup, elle regarda aussitôt la réaction de Benjamin. Lui qui a si peur de perdre son humanité faisait maintenant face à sa propre crainte. Un loup-garou bestiale et sans pitié face à son plus faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Meunier
Membre
avatar

Masculin Messages : 29
Date de naissance : 25/08/1993
Date d'inscription : 07/04/2011
Âge : 25
Race : Loup-garou
Emploi/loisirs : Étudiant
Nationalité : Québécois

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Lun 16 Jan - 23:36

Décidément, Abigaheyl avait quelque chose contre ce loup étranger, et Benjamin commença à comprendre pourquoi lorsque celui-ci se retourna soudainement pour engueuler férocement des promeneurs n'ayant rien demandé à personne. Le regard de l'adolescent s'assombrit, tandis que le lycan, «Freki», se pencha sans leur prêter attention pour ramasser un sac de plastique qu'il mit soigneusement au recyclage. Perplexe, le Québécois haussa un sourcil : après une réaction aussi violente, ce comportement particulièrement «grano» avait de quoi dérouter. L'expression de l'Irlandaise s'acéra encore quand le grand blond délia ses épaules en marmonnant quelque chose dont Benjamin n'intercepta que deux mots, «Thor» et «einherjar». Il savait grosso modo qui était Thor, mais le second terme, appartenant probablement à une langue ancienne, ne lui disait absolument rien. «Si vraiment une meute entière habite Londres, pourquoi a-t-il fallu que je rencontre deux hamishs qui n'en font même pas partie?» Pas qu'il eut quoi que ce soit contre Abigaheyl, mais avec ce Ulfhednar, son quota était atteint.

- Toi devoir être louveteau que Abigaheyl avoir trouvé sur Oxford street. Moi être Freki Ulfhednar du clan des grands Ulfhednars en Norvège.

Parlant du loup, ce dernier lui faisait à présent face et lui tendait une main amicale. Des effluves familières s'en dégageaient, vieillies mais assez distinctes, à peine métalliques et surtout familières.

- Benjamin Meunier, du Québec, euh... Canada (il ne savait jamais si les gens pouvait situer sa province ou pas). Sans clan.

Rusant un tantinet, le jeune homme accepta la poignée de main, puis se frotta rapidement le nez après avoir rompu le contact. C'était bien ce qu'il pensait : des doigts du Norvégien émanait une odeur qui ressemblait vaguement à celle de ses parents, à l'exception de cette touche ferrugineuse qu'il était sûr de connaître sans toutefois se souvenir à quoi elle s'associait.

- T'es à Londres depuis longtemps?

Peut-être que lui faire la conversation l'aiderait à cerner le personnage et par conséquent l'explication de cet arôme d'humain. À cheval entre deux mondes, Benjamin ne voulait pas sauter trop vite aux conclusions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freki Ulfhednar
Membre
avatar

Masculin Messages : 21
Date de naissance : 13/03/1992
Date d'inscription : 13/04/2011
Âge : 26
Race : loup-garou
Emploi/loisirs : guerrier/tuer
Nationalité : Norvégien

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Mer 18 Jan - 16:09

Moi dire quelques mois...le temps que appartement soit remis en location après disparition (il souria à ce mot) de anciens locataires.

Son regard ce durcit et son sourire disparut.

Sans clan, vraiment? et toi essayer de me faire croire que pas savoir que les deux seuls clans à Québec sont Wendigos et anciens Ulfhednars d'Erik le rouge? Quoi toi avoir fait pour être sans clan avant même appel?

Freki ne se doutait nullement qu'il était possible d'échapper à la surveillance des deux clans, il était au courant que deux inférieurs pouvaient donner naissance à un loup-garou, dans ce cas l'enfant était rapidement enlevé et éduqué de la bonne façon, mais il ignorait que le territoire du Québec et du reste du canada était trop grand pour réussir à tous les recueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-vampirique.forumactif.org/t88-freki-ulfhednar#537
Abigaheyl Ó Ceallaigh
Modératrice générale
avatar

Féminin Messages : 111
Date de naissance : 30/03/1989
Date d'inscription : 10/02/2011
Âge : 29
Race : Loup-Garou
Emploi/loisirs : Guérisseuse, héritière de sa meute
Nationalité : Irlandaise (Gaëlique)

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Mer 25 Jan - 13:19

La jeune femme se trouvait dans une situation qu'on ne pourrait appeler animal ou humaine. Comme chez les canidés, le comportement exigeait de sentir l'autre et de se laisser sentir, mais chez les lycanthropes, cette situation est pervertie par leur humanité quoi qu'ils en disent. Avec l'odorat, Abigaheyl avait déjà saisi le personnage devant elle. Mais ce qui l'étonnait un peu, c'est que ce type de personnes se laissent tomber dans une conversation presque anodine. Elle aurait cru que Freki était un homme de peu de mots. Mais à le voir aller, malgré ses embûches linguistiques, il était très bavard, à moins que ce ne soit une adaptation inconsciente pour communiquer avec Benjamin.

Elle suivit le début de conversation d'un regard observateur. Elle fut étonnée que Benjamin ne reconnaisse pas immédiatement cet odeur. Il semblait suspicieux, mais elle s'attendait à une réaction plus forte que cela. Abigaheyl soupçonna qu'il n'avait tout simplement pas reconnu cette odeur, car le comportement de Benjamin aurait radicalement changé. Pour l'instant, elle préféra laissé tombé cet apprentissage (celui concernant les différents gibiers chassés par les lycans) qui viendra bien assez tôt de toute manière.

Après la réponse de Freki au sujet de son appartement, elle n'avait pas besoin de voir le sourire du blondinet pour savoir le plaisir qu'il eut à tuer ces personnes innocentes. Il ne savait définitivement pas comment vivre en société. Il devait n'avoir que des parents loups-garous pour agir ainsi. Ayant une mère humaine, cet abus de violence n'était pas son genre. Elle ne voyait pas l'intérêt des tueries sans raison. Il semblait même fier de lui lorsqu'il en parlait...

Cependant, son point sur les deux clans du Québec attira sa curiosité. Après avoir voyagé depuis un certain temps, et avoir même pensé partir pour l'Amérique, elle avait fait quelques recherches sur cette terre lointaine. Elle comprenait donc qu'avec ce vaste territoire où la moitié n'était même pas habité, il était facile de perdre la trace d'un nouveau-né lycan, élevé par des humains. De ce fait, elle comprit que Freki n'avait pas dû sortir beaucoup de son territoire glacial. Elle décida alors de laisser son jugement s'amoindrir face à ce jeune homme encore moins instruit qu'elle sur le monde extérieur de sa meute. *Au moins il connaît l'étendue des meutes à travers le monde. Sa connaissance générale lui donne au moins ça.*

Revenant à son instinct de départ, elle décida de continuer à marcher vers l'odeur qui la titillait à l'autre bout du parc. En interrompant la discussion, elle commença à marcher.

- Si vous voulez bien, j'aimerais continuer à marcher pendant que vous faites connaissance. Il y une odeur par là-bas que j'aimerais bien percer à jour. Vous pouvez me suivre si vous le désirez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Meunier
Membre
avatar

Masculin Messages : 29
Date de naissance : 25/08/1993
Date d'inscription : 07/04/2011
Âge : 25
Race : Loup-garou
Emploi/loisirs : Étudiant
Nationalité : Québécois

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Ven 27 Jan - 23:29

Le Norvégien venait de se lancer dans une tirade confuse aux oreilles du jeune lorsqu'Abigaheyl reprit la situation en main, se dirigeant à grandes enjambées vers le centre du parc. Par dessus son épaule, elle s'écria :

- Si vous voulez bien, j'aimerais continuer à marcher pendant que vous faites connaissance. Il y une odeur par là-bas que je voudrais bien percer à jour. Vous pouvez me suivre si vous le désirez.

Docilement, Benjamin lui emboîta le pas en prenant un air dégagé : il ne voulait pas que Freki s'imagine qu'il suivait l'Alpha comme un mouton... même si c'était le cas. Mouché par sa logique, l'adolescent fronça le nez et serra les poings dans ses poches.

Aïe.

Une légère sensation de brûlure mordit ses phalanges et il extirpa sa main gauche de son jean pour lécher la petite plaie barrant ses jointures depuis hier. «Pas encore guérie?» pensa-t-il en fronçant ses sourcils noirs. Puis soudain, ce fut comme un éclair, la mémoire lui revint et la réalité le frappa de plein fouet : l'effluve humain particulier qui embaumait les ongles de Freki était celui du sang! Le lycan manqua piler net, mais parvint, par on ne sait quel miracle, à continuer sa route sans rien laisser paraître. Cependant, il ne put s'empêcher de couler un regard horrifié au Ulfhednar. Le pire était de constater que malgré son assurance bravache, ce dernier était à peine plus âgé que lui... et qu'il avait sûrement tué des humains voilà peu. Une seule pensée occupait désormais son esprit, une réalité que le jeune garou n'aurait pas dû oublier au contact d'Abigaheyl.

«Monstre»

Une vibration sourde parcourut son ventre. La faim lui donnait envie de mordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freki Ulfhednar
Membre
avatar

Masculin Messages : 21
Date de naissance : 13/03/1992
Date d'inscription : 13/04/2011
Âge : 26
Race : loup-garou
Emploi/loisirs : guerrier/tuer
Nationalité : Norvégien

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Sam 4 Fév - 21:36

Freki regarda Benjamin marcher en direction d'Abigaheyl et ne manqua pas de remarquer le regard horrifié de Benjamin.

ce n'est pas en me regardant comme un petit chien apeuré que tu vas acheter mon silence louveteau et cette alpha ne semble pas ce soucier de son comportement...ils sont ensemble depuis le début???

Il marcha au devant des deux lycanthropes et s'arrêta devant eux, les forçant à faire de même.

Moi être capable de avouer avoir tord, ça peut être malentendu, mais Benjamin ignorer question à moi et me regarder avec peur, vous rien dire, moi penser que vous deux être traîtres, mais comme moi avoir dis, peut-être ça être malentendu, moi demander explications...maintenant.

Il regarda ses confrères avec son regard le plus intimidant qu'il était capable de faire, déposant ses mains sur ses hanches qui par le fait même, écarta son manteau, laissant voir le manche d'une dague caché à chacun de ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-vampirique.forumactif.org/t88-freki-ulfhednar#537
Abigaheyl Ó Ceallaigh
Modératrice générale
avatar

Féminin Messages : 111
Date de naissance : 30/03/1989
Date d'inscription : 10/02/2011
Âge : 29
Race : Loup-Garou
Emploi/loisirs : Guérisseuse, héritière de sa meute
Nationalité : Irlandaise (Gaëlique)

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Lun 20 Fév - 22:25

Elle s'arrêta nette sur les mots mettant en doute sa loyauté envers sa race. Non mais, comment osait-il la traiter de traître? En quoi?! Et depuis quand devait-elle répondre des actes de Benjamin? Elle lui apprenait ce qu'était être un loup, elle ne croyait pas qu'elle devait lui éviter de telles situations. En prenant sous son aile le garçon, elle s'était dit qu'elle n'agirait qu'en situation face à un alpha et face à un danger de mort. Le nordique en était-il un? Il essayait apparemment d'être l'un ou l'autre.

La jeune femme se demandait s'il était bien de lui donner une leçon malgré ses blessures qui l'empêchaient de se battre à pleine capacité. Et l'individu était armé d'une lame. Elle le toisa d'un regard analyseur afin d'identifier ses faiblesses. Sa vue ne lui permettait pas de savoir l'état du nordique, mais son odorat lui disait qu'il n'était pas couvert que de sang humain. Il était blessé. Où exactement restait un mystère. Si la distance était plus courte, elle pourrait peut-être le savoir, mais cela devenait dangereux de s'approcher de lui sans connaître ses intentions, qui semblent à première vue menaçantes. L'irlandaise se demanda si la violence réglerait vraiment le problème. Cependant, elle doutait qu'il soit facilement raisonnable par la parole. Avant de risquer le tout pour le tout, elle s'avança vers lui, et par ce fait, s'éloigna de son centre d'intérêt qui réside à l'autre bout du parc.

Elle n'appréciait absolument pas d'être perçue comme une traîtresse. Ce titre ne lui plaisait pas, même pas du tout. Elle s'arrêta à près de cinq mètres du scandinave. Une distance qu'elle voulait respectueuse et sécuritaire. Avec Benjamin dans son dos, elle se trouvait prise entre les deux. L'environnement autour des trois personnes était désert de personnes ou bien d'animaux. Les oiseaux s'étaient envolés depuis le moment où Freki s'était montré à eux. Son aura sanguinaire les perturbaient peut-être. Toujours en observant l'homme blond devant elle, elle commença à s'expliquer sans être capable de cacher son irritation.

- Je n'avais aucune intention de vous faire sentir trahi, mais je suis en mission depuis plus d'un an, et c'est pourquoi que le comportement de mon protégé m'importe peu lorsque je trouve un indice qui peut m'aider à terminer ma mission. Et puis, je ne comprend pas pourquoi vous ne cherchez pas à saluer l'alpha de la région alors qu'il y a une odeur similaire à un groupe de lycans pas plus loin qu'à l'orée de ce parc. Pour ma part, je la cherche avidement. Donc, un lycan qui ne connait pas l'endroit où réside cette alpha ne m'intéresse que peu dans la présente situation. Je suis désolée de paraître rustre à vos yeux, mais ce n'était pas mon intention. En fait, je désirais que nous nous dirigions tous vers là-bas. Mais il me semble que vous n'avez pas compris mon intention. Puis, si Benjamin vous a offensé, je ne puis que vous demandez d'être clément face à lui, car il vient tout juste de découvrir l'existence d'autres loups-garous que lui. C'est quelque chose de difficile à croire, mais il n'a pas été découvert par les meutes de son territoire. Et malgré sa connaissance de l'anglais, il se peut que nos accents particuliers le troublent, et qu'il ne comprenne pas tout ce qu'on essaie de lui dire...

Elle avait peine à croire qu'il l'ait laissé parler tout ce temps. Elle-même trouvait qu'elle avait anormalement parler longtemps. La quiétude de sa meute lui manquait de plus en plus. Et le côtoiement de ces deux lycanthropes ne la satisfaisaient pas beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Meunier
Membre
avatar

Masculin Messages : 29
Date de naissance : 25/08/1993
Date d'inscription : 07/04/2011
Âge : 25
Race : Loup-garou
Emploi/loisirs : Étudiant
Nationalité : Québécois

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Mar 21 Fév - 0:24

Ce psychopathe avait un couteau! Après leur avoir coupé la route, le lycan blond les avait accusés, de son anglais aproximatif, d'être des traîtres. «Traîtres à quoi, bon dieu!?» pensa Benjamin qui paniquait déjà. Un rapide survol des environs déserts lui confirma que personne ne viendrait à leur aide, comment auraient-ils pu d'ailleurs? Que peuvent faire des humains, même une poignée d'entre eux, face à un loup-garou du gabarit de Freki? Le Québécois connaissait sa propre force et ne doutait pas de celle de l'opposant. C'est alors qu'Abigaheyl s'avança, l'irritation se lisant clairement sur ses traits gracieux : l'accusation ne lui avait pas plu. Sans quitter des yeux le Ulfhednar, elle commença à parler d'une voix égale, maîtrisée, raisonnable, probablement pour tempérer les esprits échauffés, mais le jeune loup ne l'écoutait que d'une oreille. Discrètement, sa main remonta vers son chandail gris, plongea dans l'une des poches informes et en extirpa une paire d'écouteurs.

Son coeur battait douloureusement sous ses côtes, jamais il n'avait été en face d'un péril aussi réel, il fallait qu'il s'échappe un peu, aussi stupide et puéril que cela pouvait sembler, car le loup, son Loup s'éveillait, dérangé par l'affolement de son hôte aux cheveux de jais. Faiblement, il se mit à haleter.

«Pas drôle. Pas drôle du tout, allez, en avant la musique...»

À l'aveuglette, il effleura l'écran tactile de son Ipod et aussi délicatement qu'il put, passa les petits émetteurs autour de son cou, afin d'entendre le son sans se déchirer les tympans. Immédiatement, les accords agressifs d'une guitare électrique s'élevèrent pour atteindre directement son cerveau.

«Merde, non!»

Skillet. Monster. Le pire imprévu que le garçon aurait pu choisir.

The secret side of me,

I never let you see,

I keep it cage, but I can't control it

D'ordinaire, le lycanthrope appréciait cette chanson, elle laissait s'exprimer le loup en lui sans qu'il ait à se transformer, ce qui en faisait un exutoire pratique certains jours, mais , c'était vraiment le moment où Benjamin aurait préféré ne jamais l'avoir téléchargé.

So stay away from me,

the beast is ugly,

I feel the rage

and I just can't hold it...

Cherchant fiévreusement le maudit appareil, le loup-garou s'inquiétait de plus en plus, quoique pas pour les mêmes raisons que précédemment : le jeune homme savait que la musique pouvait influencer son côté bestial. Déjà, la combativité de l'autre le poussait à dévisager Freki entre les mèches de sa frange noire. Un grondement roula dans son estomac : ce n'était que la faim, mais cela résumait les possibles issues de la confrontation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freki Ulfhednar
Membre
avatar

Masculin Messages : 21
Date de naissance : 13/03/1992
Date d'inscription : 13/04/2011
Âge : 26
Race : loup-garou
Emploi/loisirs : guerrier/tuer
Nationalité : Norvégien

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Mar 21 Fév - 9:19

Lorsqu'Abigaheyl eut fini de parler, une brise se leva, Freki se déplaça afin d'être complètement sous le vent et respira à fond, une grande inspiration bruyante qui montrait bien son côté animal et sentit de la colère, de l'irritation, de l'impatience de sa part et de la peur et de l'insécurité de la part de Benjamin. Le louveteau avait peur de Freki, pas de se faire démasquer!

Moi sentir plein de choses, mais pas mensonge et moi toujours faire confiance à mon nez.

Il ouvrit les yeux et son visage s'éclaira d'un grand sourire. D'un coup toute la tension accumulée tomba, on put même voir les épaules du blond se détendre comme si un poids le quittait.

Moi savoir que ça être malentendu! Moi envoyer e-mail à père ce soir pour qu'il envoie plus de Ulfhednars au vinland et aussi lettre de recommendation pour que tu sois accepté dans clan à moi quand retourner à Québec.

Freki écouta attentivement et reconnut enfin le groupe.

Skillet? moi penser que Asator de Amon Amarth être plus approprié avec regards que toi lancer à moi.

Il poussa le bouton de lecture et on entendit clairement les paroles de la chanson qu'il écoutait avant de rencontrer les lycans (car Freki possède des gros écouteurs, pas les trucs microscopique de apple)

fire! burning in his eyes!
fire! his hate is pure!
see the lightning strike!


Il se retourna vers l'alpha et perdit automatiquement son sourire, il était redevenue très sérieux.

Moi avoir remis en question paroles de alpha, moi avoir sali honneur de clan O Ceallaigh, moi Freki Ulfhednar jure sur les nornes que suivre Abigaheyl O Ceallaigh jusqu'à ce que déshonneur soit pardonné!

Il mit sa main droite sur son coeur et se détendit, retrouvant ainsi son sourire.

Et si moi pas aller au bout du parc, ça être parce que moi pas être pressé, mais maintenant moi suivre toi alors moi être prêt à y aller.

Il se retourna vers Benjamin.

Lâche ton faux métal chrétien et dépêche toi futur frère, moi sentir que têtes à nous voler si pousser patience à Abigaheyl plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-vampirique.forumactif.org/t88-freki-ulfhednar#537
Abigaheyl Ó Ceallaigh
Modératrice générale
avatar

Féminin Messages : 111
Date de naissance : 30/03/1989
Date d'inscription : 10/02/2011
Âge : 29
Race : Loup-Garou
Emploi/loisirs : Guérisseuse, héritière de sa meute
Nationalité : Irlandaise (Gaëlique)

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Jeu 23 Fév - 9:33

Contre toute attente, l'homme à la tignasse blonde se détendit et afficha un sourire apaisé. Sans se croire plus haute que tout, Abigaheyl était très surprise que l'était du lycan est changé si radicalement face à sa parole. Il lui avait donné l'impression que, malgré son rôle d'alpha, il aurait attaqué tout de même. Elle ne savait pas trop si elle devait se méfier de lui ou bien être heureuse de sa loyauté sans bornes à sa race même face à un chef. Elle décida de rester le plus neutre possible, même si la tentation de lui faire confiance persistait. La jeune femme se détendit à son tour lorsque Freki interpella Benjamin à propos de la musique qu'il entendait. Il était facile de voir que Benjamin était encore sur le bord d'une de ses crises refoulées, mais elle était curieuse de voir s'il serait capable de la calmer, et ainsi redevenir l'adolescent humain qu'il était.

L'observation d'Abigaheyl s'interrompit au moment où le nordique reprit un air solennel envers elle. D'une oreille attentive, elle conserva un peu d'intérêt sur Benjamin tout en écoutant sérieusement Freki.

«... moi Freki Ulfhednar jure sur les nornes que suivre Abigaheyl O Ceallaigh jusqu'à ce que déshonneur soit pardonné!»

À la fin de cette phrase, elle fut enchantée de son dévouement, mais elle doutait qu'il l'aiderait comme elle le souhaitait, c'est-à-dire furtivement. Mais qui sait, peut-être qu'elle aurait besoin de cette brute férocité un jour.

Et puis, la dernière réplique du nordique lui donna presque envie de rire. Mais au lieu de ça, elle se contenta de sourire franchement en effaçant toute l'irritation qui l'avait submergée tout à l'heure.

- Je vous remercie de votre loyauté.


Suite à ses mots, elle se demanda jusqu'à quel point (ou plutôt jusqu'où) il la suivrait pour payer sa faute... Il faudra peut-être lui faire comprendre qu'il pouvait continuer à vivre où il vivait jusqu'à maintenant sans la suivre partout et en tout temps. Elle ne voulait même pas s'imaginer ses actions s'il savait qu'Abigaheyl restait avec un humain. Les paroles, les gestes, et surtout l'odeur de sang humain sur lui, lui disaient qu'il ne prendrait pas cette information d'un bon oeil. En se retournant légèrement vers Benjamin, elle posa une main, se voulant apaisante sur l'épaule du jeune homme. Elle espérait le calmer par ce geste afin de repartir vers la sortie septentrionale de ce parc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Meunier
Membre
avatar

Masculin Messages : 29
Date de naissance : 25/08/1993
Date d'inscription : 07/04/2011
Âge : 25
Race : Loup-garou
Emploi/loisirs : Étudiant
Nationalité : Québécois

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Mar 28 Fév - 0:39

«J'vas t'en faire, moi, du faux métal chrétien, dis-le tout de suite si t'aimes pas ça!» pensa Benjamin.

Les derniers mots de Freki avaient eu la chance de toucher la fibre humaine de l'adolescent, l'aidant à faire pencher la balance en faveur de la maîtrise de soi. Les choses semblaient s'être arrangées entre les deux lycans, quoique le jeune homme n'eut pas compris tous les détails de l'affaire, le laissant perplexe et passablement étranger au calme relatif qui reprenait ses droits au sein de leur petit groupe. Malgré cela, la tension crispant le Québécois n'avait toujours pas quitté son corps et le loup l'encourageait encore à agir, de quelque manière que ce fut, afin d'évacuer le stress de la dualité.

Comme la nuit précédente, un drôle de dialogue sans paroles s'engagea dans son esprit, moins composé de mots que d'instincts et d'impulsions, mais si l'on traduisait globalement ce qui passait sous le crâne oppressé, on obtiendrait un truc du genre :

- Courir?

- Et se perdre dans Londres?

- Se battre? Contre le grand blond?

- T'as fait ton testament?

- Juste pour voir?

- Bien sûr, allons montrer à l'amateur de metal viking comment le flo' de la belle province mange la claque.

- Pour se défouler?

- Man, t'as vraiment de la suite dans les idées!

- Mordre alors?

- Qui, Abigaheyl? Y'a pas à dire, pour un loup, ton instinct de survie laisse vraiment à désirer, rappelle-moi de porter plainte.

Pour ne rien arranger, le poids d'une main se posa sur l'épaule du louveteau, interrompant la conversation. Le visage de Benjamin pivota vivement, ses yeux se braquèrent sur l'Alpha : les pupilles du regard bleu se réduisaient à deux têtes d'épingle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freki Ulfhednar
Membre
avatar

Masculin Messages : 21
Date de naissance : 13/03/1992
Date d'inscription : 13/04/2011
Âge : 26
Race : loup-garou
Emploi/loisirs : guerrier/tuer
Nationalité : Norvégien

MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   Dim 4 Mar - 19:44

Freki observait Benjamin pour voir sa réaction face à sa critique de skillet et se retrouva face a un mur. Le louveteau ne répondait pas à ses commentaires et se confinait au silence, mais son visage laissait paraître un stress immense.

C'est peut-être un mur, mais il est sur le point de s'écrouler, son instinct de loup est sur le point d'éclater, çe sera une boucherie, j'ai bien hâte de voir ça.

Il se plaça de l'autre côté de Benjamin et le pris par les épaules comme si ils étaient de vieux amis.

Toi t'en faire trop, toi calmer toi! Moi pas être si méchant que ça. Moi pas mordre loups.

Son regard se perdit dans le vide une seconde.

Sauf une fois, mais lui avoir chercher moi.

Il souria à ce souvenir.

Mon frère, toi et moi aller prendre bière après rencontre avec Lady Blackthorne et quand lune enfin revenir, m'occuper moi même de appel à toi si vouloir, ça pouvoir être entré dans clan Ulfhednar...Ça te dire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-vampirique.forumactif.org/t88-freki-ulfhednar#537
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Escale au Regent's Park   

Revenir en haut Aller en bas
 
Escale au Regent's Park
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Breakfast in Central Park ◊ Meira Jenniekins
» Linkin Park : Live In Texas
» Miku Seung ► Park Bom
» Park Ji Eun « I'm not perfect, like they want but i'm myself ! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦ :: ●◦ En-Jeu •○ :: † Londres † :: ♦ Autres Endroits-
Sauter vers: