♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦

♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦

♦ Découvrez la face caché de Londres... ♦
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Attention Attention


Si vous voulez une demeure pour votre personnage, il sera

désormais obligatoire d'aller en faire la demande ici.


Nous vous créerons donc un sujet portant le nom que vous

nous aurez fait parvenir, dans le quartier demandé. Ainsi vous

pourrez poster vos RP dans le sujet approprié.


Merci de votre compréhension !


Partagez | 
 

 Débriefing ou descentes aux enfers?

Aller en bas 
AuteurMessage
Vincenzo Altobello
Membre
avatar

Masculin Messages : 109
Date de naissance : 18/10/1992
Date d'inscription : 08/05/2011
Âge : 26
Race : Humain
Emploi/loisirs : Hitman
Nationalité : Italien

MessageSujet: Débriefing ou descentes aux enfers?   Jeu 5 Jan - 0:59

Vincenzo n'en pouvait plus. Cela faisait au moins deux heures qu'il était dans cette petite salle faiblement éclairée. Les murs étaient vide sauf pour la porte de sortie et le mirroir semi-réfléchissant qui ornait le mur devant lui. Il était assis à une table au milieu de la pièce. L'autre chaise était toujours vide. On lui avait informé qu'il devrait passer sous interrogatoire pour connaitre tous les plis de l'histoire. Ils l'avaient aussi empêché de voir Polly avant ce dernier.


Vincenzo perdait patience. Déja que son bras le faisait souffrir depuis l'autre soir, il devait endurer l'interminable souffrance d'attendre dans cette pièce aux murs bruns.


Tout en regardant le mirroir, il dit:

-Je commence sérieusement à perdre patience, vous m'entendez?

Au moment où il dit cela, une voix résonna dans la pièce. Un inquisiteur venait d'entrer dans la pièce.

-Monsieur Altobello, je vous en prie, détendez-vous.


-Me détendre?! Vous voulez que je me détende tandis que vous me garder ici tel un prisonnier! Je trouve cela très drole.


Le ton qu'employait Vincenzo semait le doute sur ses sentiments. Il y avait certes le vocabulaire calme et réfléchi, mais il disait ces mots d'un ton endiablé et presque de colère.

L'inquisiteur ne semblait pas intimider par ceci, car il s'installa en face de Vincenzo, ouvrit un fichier d'ou il sortit une sorte de formulaire de Rapport.

-Monsieur Vincenzo, Pouvez-vous me relater les évènements du 8 novembre dernier s'il vous plait?


Vincenzo avait du mal a suivre. Il soupira avant de commencer son histoire.


Pendant la prochaine demi-heure, Vincenzo relata tout ce qui c'était passer dans le moindre détail. Il inclua même la petite recherche d'information qu'il avait fait auprès d'une connaissance de Cain. Il omit d'inclure l'échange sur son passé à cet individu. Une fois le récit terminé, Son interlocuteur, qui avait tout noté, demanda:


-Monsieur Altobello, êtes-vous certain que mademoiselle Polly Alison n'a, en aucun moment, essayer de se nourrir de votre sang ou de celui d'un autre humain ...Normal...


Vincenzo se crispa quand il dit ce dernier mot et cela fut la goutte qui fit déborder le vase.

-Si vous tenez vraiment a le savoir, Non, elle ne s'est jamais nourrit de mon sang.

-Vous savez que vous êtiez inconscient quand nous sommes arrivés et que peut-être vous ne vous en etes pas rendu compte.

-Mais qu'est-ce que ces questions! NON! Polly Alison n'a pas bu de Sang ce soir-la!


-Monsieur, nous demandons ces questions par précaution car nous avons trouvé du sang sur le col de cape qui correspond a votre sang...

Vincenzo n'écoutait plus son interlocuteur. Il se demandait où était sa jeune amie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polly Alison
Correcteur
avatar

Féminin Messages : 99
Date de naissance : 01/02/1986
Date d'inscription : 28/05/2011
Âge : 32
Race : Vampire
Emploi/loisirs : Tueuse salariée
Nationalité : Anglaise

MessageSujet: Re: Débriefing ou descentes aux enfers?   Jeu 5 Jan - 2:32

On l'avait ramenée au QG dans le temps de crier «ciseaux». On l'avait obligée à monter dans une voiture tandis qu'on embarquait Vincenzo dans un fourgon différent, probablement pour lui administrer des soins, c'est pourquoi elle n'avait pas protesté : elle savait dans quel état reposait son comparse. Elle n'avait pas rouspété lorsqu'on l'avait ramenée dans sa chambre comme une dangeureuse aliénée, ni quand le verrou avait cliqueté de l'extérieur. Elle comprenait.

La trève dura une demi-journée. Lorsque son esprit commença à s'engourdir et son ventre à crier famine, elle cogna pacifiquement à la porte pour demander à sortir chercher de quoi se nourrir «À la morgue», spécifia-t-elle au cas où. Le silence lui répondit, mais Polly aurait juré avoir perçu un bruit de respiration derrière le battant. Bon, elle avait affaire à un timide. Espérant que ce n'était pas un nouveau venu (toujours les plus zélés) elle frappa une nouvelle fois, plus distinctement.

- Désolé mademoiselle, je ne suis pas autorisé à vous laisser vous déplacer dans les locaux.

- On a demander de me laisser crever d'inanition à la place?

- ...

Merde, elle l'avait brusqué. Maintenant, il serait plus difficile d'en tirer quelque chose. Optant pour la méthode «je-suis-une-victime-innocente-oublie-que-je-pourrais-te-tuer-pour-manger», elle prit un ton d'adolescente en détresse :

- Est-ce que tu pourrais y aller à ma place alors? Je serai sage, tu n'auras qu'à me passer le sac par l'entrebaîllement... s'il te plaît?

On sentait les yeux de veau sacrificiel dans cette phrase suppliante. Il y eut un moment d'hésitation, puis l'autre répondit d'une voix qu'il voulait ferme :

- Vous ne m'aurez pas. Je sais ce que vous êtes et pourquoi vous êtes là. Je n'abandonnerai pas mon poste.

Un coup de tonnerre ébranla le panneau et l'inquisiteur de faction sursauta. La patience de sa captive avait déjà atteint ses limites.

- Écoute-moi bien, de l'autre côté, je ne te demande pas la lune, juste une poche de sang! Je n'ai pas chômé cette nuit, j'ai fais ce que j'avais à faire comme d'habitude, on ne pourrait pas maintenant nourrir le hound?

Le fiel lui montait aux lèvres.

- À ce qu'on dit, on vous a trouvé penchée sur une recrue pleine de sang.

La vampiresse se figea, le poing levé. L'incident lui était complètement sorti de l'esprit! Désolée d'avoir oublié Altobello, elle s'approcha de nouveau de la porte :

- Est-ce qu'il s'en sort?

Mutisme.

- Hé ho! Je veux des nouvelles. Comment va-t-il?

Le tapage reprit de plus belle face au silence du vigile. La jeune femme mena ce train deux jours durant, ne s'arrêtant que pour se reposer et ensuite recommencer à cogner. Elle se calma seulement après qu'une inquisitrice trop nerveuse eut tiré dans le cadre, prise de panique lorsqu'elle tapa sans avertissement dans le battant. La pauvre n'était pas au courant du chahut régulier de Polly Alison, le vampire du deuxième sous-sol. À partir de cet instant, on daigna lui fournir du sang de manière quotidienne.

Deux jours s'écoulèrent encore avant qu'un homme armé ne vienne lui ouvrir pour la conduire en salle d'interrogatoire. Marchant devant lui, Polly peignait ses cheveux avec ses doigts, histoire de le garder sur le qui-vive pour l'agacer. Son séjour prolongé dans sa chambre l'avait empêchée de laver sa robe, aussi avait-elle troqué son style (in)habituel pour un autre plus commun. Elle entra sans broncher dans le déprimant local aux murs marron et son regard tomba aussitôt sur Vincenzo!

Elle retint un soupir de soulagement. Ouf, il avait repris des couleurs. On lui avait sûrement administré une demi-douzaine de transfusions pour le remettre à flot, mais il était sauf! Bizarrement, la pensée d'un sang étranger parcourant les veines de l'Italien fit courir un léger frisson dans son dos, entre malaise et dégoût, mais elle n'en laissa rien paraître. Elle s'avança.


Dernière édition par Polly Alison le Mar 10 Jan - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincenzo Altobello
Membre
avatar

Masculin Messages : 109
Date de naissance : 18/10/1992
Date d'inscription : 08/05/2011
Âge : 26
Race : Humain
Emploi/loisirs : Hitman
Nationalité : Italien

MessageSujet: Re: Débriefing ou descentes aux enfers?   Jeu 5 Jan - 23:31

Alors que la porte s'ouvrit, Vincenzo tourna la tête vers celle qui venait d'entrer.

Un sourire en coin apparut sur le visage de l'assassin. Bien qu'elle ait l'air plus maussade qu'habituellement, elle était en vie.

Sans se soucier de son interlocuteur, Vincenzo se leva de la table et salua Polly de sa main valide. Il devait avoir l'air pitoyable avec son bras gauche en écharpe. Il se maudit intérieurement.

-Polly ma très chère. Je suis ravi de vous revoir. Nous parlions justement de vous. Pourriez-vous confirmer ma version des faits en rassurant cet individu que vous n'avez pas bu une seule goute de ma blessure?

Son sourire était maintenant très visible et sa voix d'hôte était de retour. Il se tassa de la chaise et invita Polly à s'asseoir à sa place. Pour une raison qu'il ignorait, il aimait bien la compagnie de cette femme.

L'inquisiteur qui interrogeait vincenzo prit la parole:

-Monsieur Altobello, Madame Alison, pouvons-nous continuer?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polly Alison
Correcteur
avatar

Féminin Messages : 99
Date de naissance : 01/02/1986
Date d'inscription : 28/05/2011
Âge : 32
Race : Vampire
Emploi/loisirs : Tueuse salariée
Nationalité : Anglaise

MessageSujet: Re: Débriefing ou descentes aux enfers?   Mar 10 Jan - 23:40

Ce tueur avait décidément des manières en acier trempé. Se levant avec désinvolture, il l'avait salué aussi naturellement que s'il avait été chez lui, mettant sans le savoir un peu de baume au coeur de la jeune femme. Malgré la situation délicate, il restait tout sourire, quoiqu'elle le sentit légèrement tendu. «Qui l'en blâmerait d'ailleurs?» Décidant de se montrer positive aussi, Polly lui fit un petit sourire avant de se tourner vers le responsable qui reprenait :

- Monsieur Altobello, madame Alison, pouvons-nous continuer?

- Bien sûr. Selon ce que j'ai cru comprendre, il était question de notre dernière mission durant laquelle vous avez trouvé Altobello ensanglanté et moi à côté, c'est cela?

Le regard de la vampiresse errait dans la pièce en même temps qu'elle récapitulait bien inutilement les faits, à la recherche d'un endroit où s'asseoir, sinon s'adosser. Elle commençait à connaître l'Italien, et aurait parié qu'il avait quitté son siège pour lui céder sa place. «Pas question», pensa-t-elle en son for intérieur. C'était lui le blessé, il resterait donc sur la chaise! Sa tirade achevait, elle fit quelques pas qui l'approchèrent du centre de la salle.

- Pour en venir au fait, j'ai remarqué sur le tard qu'il était blessé. La tentation a été forte... très forte... de le mordre, je dois l'avouer. Mais je peux jurer que jamais je n'ai touché, ne serait-ce que du bout des lèvres, au sang qui a coulé.

C'était la plus pure vérité, et pourtant... à de trop nombreuses reprises, elle s'était retrouvée si près de... «Mais il n'est rien arrivé.» se rassura-t-elle. Restait maintenant à en convaincre l'Inquisition. Les pieds campés à largeur d'épaules, le dos droit et les mains dans les poches de son jeans, elle offrait une image déroutante, comme constituée de différentes pièces. La blouse immaculée aux manches courtes, les cheveux mi-longs et dorés, le regard droit, ces éléments ne pouvaient appartenir qu'à une adolescente sage et en rien liée aux agissements obscurs d'une organisation paragouvernementale. Mais les avant-bras sur lesquels couraient deux cicatrices, l'attitude professionnelle et l'expression mortellement sérieuse dénonçaient une femme prête à défendre à la fois sa position, sa réputation, son honneur et sa vie. Ainsi se jouait le sort du vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincenzo Altobello
Membre
avatar

Masculin Messages : 109
Date de naissance : 18/10/1992
Date d'inscription : 08/05/2011
Âge : 26
Race : Humain
Emploi/loisirs : Hitman
Nationalité : Italien

MessageSujet: Re: Débriefing ou descentes aux enfers?   Mer 11 Jan - 0:48

- Pour en venir au fait, j'ai remarqué sur le tard qu'il était blessé. La tentation a été forte... très forte... de le mordre, je dois l'avouer. Mais je peux jurer que jamais je n'ai touché, ne serait-ce que du bout des lèvres, au sang qui a coulé.

L'inquisiteur observait les traits de la vampire tandis qu'elle relatait sa version des faits. Il n'y trouva aucun indice de mensonge ou de conflit d'interet. Les faits étaient les mêmes dans les deux versions. Il ne restait qu'une chose a faire.


-Monsieur Altobello, Madame Alison, je vous demanderais de rester içi le temps que j'aille faire mon rapport à Meadows.

Sur ces mots, il se leva et quitta la pièce.

Altobello était soulagé de voir son amie. Elle semblait cependant très distante et froide. Elle avait ignoré son offre de chaise. Il lui semblait que Polly avait plus de manières que ca. Une fois l'inquisiteur parti, Vincenzo changea de ton et en adopta un qui était très chaleureux et sonnait presque comme un chuchotement.

-Je suis content de voir qu'il ne t'est rien arrivée Polly. Quand je me suis réveillé à l'infirmerie, je craignais le pire.Qui sait e qu'ils auraient pu te faire? J'ai passé les deux derniers jours à me sentir idiot. Si je n'avais pas fait le dur, je ne serais pas blessé et nous serions surment en tain de discuter autour d'un brevage rafraichissant. Au lieu de cela, nous sommes pris içi comme des rats en observation; Questionnés sans relache...

Vincenzo regarda son écharpe et se maudit encore intérieurement...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polly Alison
Correcteur
avatar

Féminin Messages : 99
Date de naissance : 01/02/1986
Date d'inscription : 28/05/2011
Âge : 32
Race : Vampire
Emploi/loisirs : Tueuse salariée
Nationalité : Anglaise

MessageSujet: Re: Débriefing ou descentes aux enfers?   Mer 11 Jan - 1:35

Le responsable sortit sans vraiment les regarder, absorbé qu'il était par la paperasse encombrant son dossier. La porte claqua légèrement et le silence retomba. Vincenzo se détendit sensiblement, allant même jusqu'à sourire franchement, et lui dit :

- Je suis content de voir qu'il ne t'est rien arrivée Polly. Quand je me suis réveillé à l'infirmerie, je craignais le pire. Qui sait e qu'ils auraient pu te faire? J'ai passé les deux derniers jours à me sentir idiot. Si je n'avais pas fait le dur, je ne serais pas blessé et nous serions sûrement en train de discuter autour d'un breuvage rafraichissant. Au lieu de cela, nous sommes pris ici comme des rats en observation, questionnés sans relâche...

Polly ne put rien faire, le sang lui monta aux joues : il s'était inquiété pour elle? Le rose évolua vers une nuance plus soutenue. Il avait de ces idées aussi! Allez boire un verre? Vraiment? Comme deux personnes... normales? Genre, en civils? Cette perspective pétillait dans son cerveau comme un projet qu'on sait qu'il nous plairait, mais qui ne se réalisera pas sans efforts. Néanmoins, l'inquisitrice mit cette ivresse naissante en veilleuse, car l'Italien avait soulevé un autre point, autrement plus important.

- Ce n'est pas pour moi que tu devrais te faire du souci, Vincenzo. C'était louable de ta part de me pousser hors de danger, mais ne me refait jamais un coup comme celui-là, c'est clair? Je suis une vampire, je fais partie de l'Inquisition depuis longtemps, je sais à quoi j'ai affaire, alors que toi, tu l'apprends sur le tas, avec les conséquences qu'on sait (elle eut un regard contrit vers son bras en écharpe). Je suis désolée que tu te sois fait du mauvais sang, mais dis-toi que si les «secours» avaient dû en finir avec moi, ils m'auraient abattu dans la ruelle... ah non! attends, c'est vrai, tu étais inconscient donc tu n'aurais pas su malgré tout...

Cette réflexion brisa le rythme de sa tirade, lui permettant de respirer et de réaliser que celle-ci était peut-être un peu ingrate vis-à-vis le jeune homme. Elle manoeuvra aussitôt pour se rattraper, tout en s'asseyant à moitié sur la table d'interrogatoire.

- Ceci dit, la situation n'est pas si critique... et ce serait vraiment génial de sortir prendre un verre un soir... quand les choses se seront tassées.

Elle baissa la tête, n'arrivant pas à fixer le tueur.

- Moi aussi j'aurais préféré avoir de tes nouvelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincenzo Altobello
Membre
avatar

Masculin Messages : 109
Date de naissance : 18/10/1992
Date d'inscription : 08/05/2011
Âge : 26
Race : Humain
Emploi/loisirs : Hitman
Nationalité : Italien

MessageSujet: Re: Débriefing ou descentes aux enfers?   Mer 11 Jan - 1:56

- Ceci dit, la situation n'est pas si critique... et ce serait vraiment génial de sortir prendre un verre un soir... quand les choses se seront tassées.

Elle baissa la tête.

- Moi aussi j'aurais préféré avoir de tes nouvelles...

Vincenzo était surpris de la tirade que venait de lui faire la jeune femme. Il était blessé par la dernière phrase de celle-ci. Alors qu'elle acheva sa dernière phrase, lui aussi baissa la tête.
Son ton d'hote reprit le dessus et il dit:

-Vous avez parfaitement raison ma très chère. J'aurais du faire plus attention a moi.. Je vous pris de m'en excuser.

Cette dernière phrase sonnait froide et complètement vide.

Vincenzo prit du recul. Malgré les deux dernières phrases de Polly, il se sentait mal dans sa peau. C'était de sa faute. Il le savait très bien. Il ne s'attendait pas a recevoir de sermon a ce sujet.

L'ambiance de la salle changea. Un froid s'était installé entre les deux personnes. Ceci dura quelques secondes avant que Vincenzo reprenne la parole cette fois plus chaleureuse et amicale.

tout en regardant vers le sol, il articula:

-Si nous sortons de cette satanée salle dans les 20 prochaines années, je vous amènerai dans le meilleur restaurant Italien de Londres. C'est un de mes amis qui est propriétaire. Ca vous dis?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polly Alison
Correcteur
avatar

Féminin Messages : 99
Date de naissance : 01/02/1986
Date d'inscription : 28/05/2011
Âge : 32
Race : Vampire
Emploi/loisirs : Tueuse salariée
Nationalité : Anglaise

MessageSujet: Re: Débriefing ou descentes aux enfers?   Mer 11 Jan - 2:21

- Vous avez parfaitement raison ma très chère. J'aurais du faire plus attention a moi.. Je vous pris de m'en excuser.

Cette manière d'excuse parut plomber l'atmosphère. Le tueur fit un un pas en arrière, l'air sombre et regardant ailleurs, Polly l'apercevait sous sa frange. Avait-elle été trop dure? «Oh non, je ne voulais pas...», se morigéna-t-elle en se mordant la lèvre inférieure, mais la voix de Vincenzo coupa le fil de ses reproches.

- Si nous sortons de cette satanée salle dans les 20 prochaines années, je vous amènerai dans le meilleur restaurant italien de Londres. C'est un de mes amis qui est propriétaire. Ça vous dit?

Il semblait s'être reprit et pourtant... la jeune femme sentait une fausse note. Quelque chose avait changé, sans qu'elle sache dire quoi. «Merde» Bien décidée à réparer les pots cassés, elle s'empressa de saisir la chance qu'il lui proposait :

- Bien sûr!

Sur ces mots, la porte s'ouvrit à nouveau, et le chargé d'interrogatoire franchit le seuil suivit de Meadow!

«Bonne nouvelles ou avis de tempête?»

Le sergent était encore plus bourru que d'ordinaire, l'inquisitrice en déduisit donc que la discussion avait été énergique... limite atomique.

- Selon toutes vraisemblances et puisqu'Altobello ici présent maintient que vous ne vous êtes pas nourrit de son sang, nous ne pouvons faire autrement que vous croire et vous faire confiance, Alison. Vous êtes libre de reprendre vos activités, mais on vous demande de n'adopter aucun comportement qui pourrait mener à interprétation comme mardi dernier. Des questions?

Polly sourit.

- Comment vous remercier, monsieur?

Son sourire s'élargit face à l'expression perplexe de Meadow. C'était une question, il n'avait rien à redire!

- Et si monsieur Altobello se souvient de quoique ce soit concernant les derniers événement, il peut toujours revenir pour... nous faire part de détails lui ayant échappés.

L'autre planche venait d'ajouter son grain de sel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincenzo Altobello
Membre
avatar

Masculin Messages : 109
Date de naissance : 18/10/1992
Date d'inscription : 08/05/2011
Âge : 26
Race : Humain
Emploi/loisirs : Hitman
Nationalité : Italien

MessageSujet: Re: Débriefing ou descentes aux enfers?   Sam 14 Jan - 0:23

-Des questions?


Vincenzo répondit d'une voix froide.

-Non.

Il en avait assez de l'air recyclé de cette base souterraine. Tout ce qu'il désirait était de retrouver son appartement et prendre une bonne douche.


Suite a son discour, Meadows sortit de la pièce.

Vincenzo en profita pour soupirer. Cette histoire était terminée. Il s'en voulait d'avoir répondu froidement a son amie. Évidemment, elle ne faisait que s'en faire pour lui et c'était pour ça qu'elle avait perdu patience avec lui. Il décida de tourner la page.

Reprenant un sourire sincère et une posture fière, Vincenzo regarda la jeune vampire dans les yeux et lui dit:

-Alors ma très chère, si vous acceptez toujours mon offre d'un bon souper italien, je vous donne ceci.

Il tendit une carte d'affaire a la jeune vampire.

-C'est l'adresse du restaurant. Je vous y retrouverai demain soir à 8hre tapant. Ne vous en faites pas avec le fait que vous soyez....différente... je nous aurai des places discrètes. Faites-moi confiance.

Sur cesmots il commenca à se diriger vers la porte. Avant de franchir le seuil, il se retourna et lança:

-Ah et j'oubliais, c'est un restaurant assez chic alors mettez quelquechose de jolie. Je ne doute point que vous trouverez quelquechose de resplendissant.




Sur ce Vincenzo sortit...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polly Alison
Correcteur
avatar

Féminin Messages : 99
Date de naissance : 01/02/1986
Date d'inscription : 28/05/2011
Âge : 32
Race : Vampire
Emploi/loisirs : Tueuse salariée
Nationalité : Anglaise

MessageSujet: Re: Débriefing ou descentes aux enfers?   Dim 15 Jan - 0:31

L'Italien en avait assez, cela se voyait, et Polly le comprenait tout à fait. Meadow quitta la pièce dès que le jeune homme eut répondu (d'un ton avoisinant le zéro absolu, il faut le dire). L'autre inquisiteur suivit le sergent. Après leur départ, l'air parut s'alléger et Vincenzo se tourna vers la vampiresse :

- Alors ma très chère, si vous acceptez toujours mon offre d'un bon souper italien, je vous donne ceci.

Le sourire lui revenait, comme si aucun malaise ne s'était insinué entre eux quelques minutes plus tôt. Sans la rassurer pleinement, cela apaisa partiellement l'esprit de la nocturne, qui se détendit imperceptiblement. De son manteau, le tueur fit surgir une petite carte traversé par des lettres calligraphiées.

- C'est l'adresse du restaurant. Je vous y retrouverai demain soir à 8hre tapant. Ne vous en faites pas avec le fait que vous soyez.... différente... je nous aurai des places discrètes. Faites-moi confiance.


Polly serra les lèvres lorsqu'il mentionna à demi-mot son aspect de patchwork. Existait-il vraiment à Londres un endroit où elle pourrait aller à visage découvert sans attirer les regards? Elle avait beau estimer Altobello, elle en doutait. Marchant déjà en direction de la porte, l'Italien fit rapidement volte-face pour ajouter :

- Ah et j'oubliais, c'est un restaurant assez chic, alors mettez quelque chose de joli. Je ne doute point que vous trouverez quelque chose de resplendissant.

Et il disparut dans le couloir, la laissant seule à côté de la table. La jeune femme réfléchissait à toute allure en fixant le cadre. Encore une fois, l'assassin la quittait en lui laissant une impression mitigée : était-il un danger public ou un homme du monde? Confiant ou inconscient? La vampire n'aurait su dire.

Elle avait donc... rendez-vous. Demain. Cela lui laissait très peu de temps. Le cours de ses pensées s'interrompit brusquement et elle s'élança sans plus attendre. Elle avait beaucoup à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débriefing ou descentes aux enfers?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débriefing ou descentes aux enfers?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gates Of hell " La porte des Enfers
» Charon, Le Nocher des Enfers
» [Dieux]Asmodée seigneur des neufs enfers
» Le reine des Enfers où le retour du beau temps sur Terre...
» Baie-de-Henne : la descente aux enfers(a MEDITER)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦ :: ●◦ En-Jeu •○ :: † Les Catacombes †-
Sauter vers: