♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦

♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦

♦ Découvrez la face caché de Londres... ♦
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Attention Attention


Si vous voulez une demeure pour votre personnage, il sera

désormais obligatoire d'aller en faire la demande ici.


Nous vous créerons donc un sujet portant le nom que vous

nous aurez fait parvenir, dans le quartier demandé. Ainsi vous

pourrez poster vos RP dans le sujet approprié.


Merci de votre compréhension !


Partagez | 
 

 Leminer Christ-Lloyd

Aller en bas 
AuteurMessage
Leminer
Membre
avatar

Masculin Messages : 86
Date de naissance : 09/04/1974
Date d'inscription : 26/02/2011
Âge : 44
Race : Humain
Emploi/loisirs : Psychiatre
Nationalité : Américain ?

MessageSujet: Leminer Christ-Lloyd   Dim 27 Fév - 1:56

Nom : Christ-Lloyd
Prénom : Leminer
âge : 36
sexe : Masculin
Nationalité : Inconnue, mais peut-être Américaine
Race : Humain
Code : [Code Validé par Maximilian]

Description Physique : La taille de cet homme est estimée à 6.7 pieds. Sa masse corporelle varie du point de vue des gens qu'il rencontre; il peut être vu comme un anorexique ou comme un maniaque de la musculature. Leminer est coiffé d'un style "réveille-tôt", car le bon docteur ne prend pas grand attention à sa coupe, exception qu'il se lave les cheveux au moins trois fois par semaine. Il a la peau d'un teint bronzé et une douceur surprenante, mais à quelques endroits de son corps la peau est rugueuse et désagréable à toucher. Son faciale est typique d'un américain; les yeux bruns, les sourcils souvent froncés, un nez aplati et de petites lèvres, sans oublier ses cheveux bruns foncés, ainsi qu'une paire de lunettes. Durant son travail en temps que psychiatre, il porte toujours des vêtements différents sous son sarrau blanc. Malgré tout, les patients les plus paranoïaques remarquaient que le bon docteur portait souvent un t-shirt de couleur fade, qu'il ne portait jamais la même paire de pantalons dans la même semaine et que ses deux seules paires de souliers sont noires, sans lacet. Lors de ses missions donnés par l'Inquisition, son genre vestimentaire ne change pas, par contre ses pantalons ont des poches remplies de petites billes qui dégagent des produits variants d'après les besoins du docteur. En permanence, Leminer porte son porte-feuille où il cache toutes ses cartes, un porte-cigarette en argent où on a crave; "Tu ne tueras point d'humain", une bague de bronze à son index gauche et un trousseau de clés où une poupée russe est accrochée.

Point apparent : Ses lunettes et son porte-cigarette.

Description Mentale : Le bon docteur Leminer est un homme stable et compassif avec ses patients, il comprend très bien leurs émotions et croit en tout ce qu'ils disent. Quand il n'est pas en session avec un étranger, sa vrai nature est dévoilée; docteur Leminer est un homme guidé par ses émotions de frustration, d'impuissance, de générosité et de patience. Quand Leminer est confronté à des hommes de l'Inquisition, il est très sarcastique et peut devenir frustrer si les membres hausserait dégrader son statut dans l'Inquisition. Malgré son étrange comportement, Leminer possède un charisme qui rend les personnes de son entourage amicaux et qui offrent un certain respect au docteur. Par contre, Leminer a une certaine insécurité quand il est en compagnie de femmes et surtout de femmes mariées.

Peur : Leminer est terrifier par les cauchemars et d'être ou de voir une personne handicape.

Passé du personnage :

Les rues de Londres s'éclipsaient dans son crépuscule nocturne. Dans le début de cette nouvelle nuit, le docteur Leminer regardait le soleil se coucher à l'horizon dans le confort d'un café. Il venait de recevoir son diplôme de psychiatre par l'institue médicale de Londres, ainsi qu'un poste pour l'hôpital psychiatrique de la ville. Il devrait être honoré d'être si rapidement reconnu dans son domaine, mais le docteur était loin d'être heureux.

Durant un matin de sa tendre enfance, Leminer ne se rappelait pas pourquoi il se réveilla et que le petit déjeuner n'était pas préparé et que son père n'était pas dans la cuisine pour compléter son repas d'école. Dans la confusion qui l'avait rongé, il alla dans la chambre des maîtres et tout avait disparu. Il se rappelait bien, très bien du sentiment qu'il avait sentie.

"ABANDONNER."

"PARTIE POUR TOUJOURS."

"AU REVOIR."

C'était ce qu'il avait lu sur le miroir de sa mère avec un marqueur noir. L'écriture s'était fait vite et le jeune garçon était figé pendant quelques minutes. Comme un grand garçon, il alla à la cuisine et se prépara à déjeuner. Il compléta son dessert pour ce midi là, se changea et s'habilla pour l'école. Il prît une clé double de l'entrée dans le tiroir à manger et partie à l'école comme tout les matins ordinaires.

Plus tard, dans cette même journée, l'enseignant donna à la classe la note de leur dernier examen d'écriture. Leminer n'avait que la moyen acceptable déterminer par sa mère et il montrait une indifférence presque terrifiante.

"Et n'oubliez pas tout le monde, je veux que vos parents signent votre examen et que vous me le remetter demain matin. Pas de retard." concluait l'enseignant.

Le lendemain à la récréation, l'enseignant vérifia les examens remis par les élèves. Il souria en voyant la note de Leminer, mais son regard se fixa sur le verso de la feuille de papier. Après l'école, l'enseignant convoqua Leminer au bureau du principal. Le principal, encore naïf de la situation, demanda gentillement la raison de la convocation. Dans le silence le plus tabou qu'il soit, l'enseignant donna l'examen de son côté verso. Le principal resta figé d'anxiété et monta son regard dans celui du future docteur. Le petit Leminer avait retrouvé sa mère et son père, mais la mère n'aurait jamais pu signer l'examen sans l'aide de son fils adoré.

Les années passèrent. Gardé par son oncle et sa tante, Leminer entreprend des études sérieuses sur la psychologie et la médecine. À l'âge de 18 ans, il dît au revoir à son oncle et sa tante pour un voyage de sans retour à Londres. Il avait décidé qu'il était temps pour lui de commencer une nouvelle vie dans un pays où personne ne le reconnaîtra.

Deux ans plus tard, durant une nuit lugubre, le jeune homme marchait vers son appartement médiocre avec une haleine de chacal. C'était sa pire année de vie et en même temps la meilleure. Il faisait des petits travaux plus ou moins payant, ne se concentrait moins dans ses études et passait des nuits blanches, bref c'était son moment de dépression. Il s'arrêta près d'un bâtiment sous une lumière de lampadaire et regardait le ciel étoilé de cette nuit là. Un homme passait près de lui en même temps que le jeune homme sortait un garde-cigarette. L'homme s'arrêta et vérifia l'étudiant, avant de recommencer à marcher.

Au début, le jeune étudiant ne voyait pas les changements qui commençaient à l'envahir. L'homme en question le traquait pendant quelque mois, l'inspectant et le suivait à la douce. Après ces mois d'innocences, le jeune homme débutait à sentir une présence le suivre; durant sa marche matinale vers l'école et durant ses sorties au clubs. Pendant deux semaines, il se sentait malade et voulait changer d'habitation, mais ne fait jamais l'acte.

Pendant une nuit, Leminer finît par craquer sous la pression de son traqueur et s'éloignait dans une ruelle. La présence était encore présente, mais le jeune homme était prêt. Il prît un tuyau en métal et crasseux entre deux poubelles et se mît en position pitoyable d'attaque. L'homme se réveilla et s'arrêta à près de deux mètres de Leminer. Il y avait un étrange silence entre les deux hommes.

-T'es qui toi à me suivre espèce de morveux, s'écriait Leminer.

L'homme ne répondait pas, mais dît dans un calme absolu.

-Baisse ta tête.

Au moment même qui alerta le jeune homme, un monstre sortît de l'ombre et sautait vers le jeune homme terrifié. Comme un enfant, le jeune homme se jeta à terre et se protégea la tête. L'homme sortît rapidement une arme silencieuse et tira cinq coups d'affiler. La bête tomba à près de quelques centimètres du jeune homme qui ne se relevait pas.

-Debout Christ-Lloyd, ordonna le sauveur.

-Q-Qu-Quoi, demandait le jeune homme terrorisé.

-J'ai dit: Debout. Tu viens avec moi et pas de questions, régla l'homme au fusil.

C'était comment le psychiatre rencontrait pour la première fois l'Inquisition. Par ordre et par force, le jeune homme était devenu un membre. La raison? Le garde-cigarette. Aussi étrange qui le paraît, un ordre venant d'un ancien membre vétéran de l'Inquisition de Londres avait mît en mémoire que qui qu'on que porterait ce garde-cigarette deviendrait membre de l'Inquisition. Pendant plus de neuf ans, Leminer fût entrainé et éduqué pour la chasse des créatures nocturnes. Son diagnostique montrait qu'il était un très mauvais combattant de corps à corps, un horrible tireur et une constitution qui laissait à désirer, mais très bon pour deux choses: la tromperie et les explosifs. Effectivement, Leminer n'avait pas la meilleur vu pour être un tireur, mais avait un surprenant jeu de lancer de main et une bonne précision pour le lancer. Son arme préféré qu'il utilisait en cas de mission était des mini-explosifs. Ses petites bombes n'avait pas l'aire d'une grande menace, mais leur décharge était surprenante et moins bruyante qu'une explosion de bombe normale. Il était souvent assigné avec d'autres membres et servait de tacticien et de proposant d'idées. Ses plans n'étaient pas infaillibles, mais la moyenne de chance qu'il réussirait été haute. Dans le pire des scénarios, un loup-garou ou un vampire aurait tuer un de ses camarades ou que les créatures de la nuit aurait découvert la ruse, ce qui était environ un cas sur douze autres cas. Son plus grand échec fût une mission dans une station de train abandonnée. Accompagné de quatre autres camarades, Leminer et son groupe devait tué une réunion entre deux vampires très dangereux. Le tacticien avait proposé de les aveugler par une grenade aveuglante et de tirer sur les deux vampires qui serraient temporairement aveugles. Malheureusement, la grenade était non-fonctionnelle et les vampires tuaient tout les camardes de Leminer, tandis que lui il s'enfuyait en détonnant une charge qui avait installer en cachette pour la sûreté de la mission. À l'âge de vingt-huit ans, le jeune tacticien perdît son rang de chasseur et se fait transférer dans la section médicale de l'Inquisition. Le pire? C'était la journée avant qu'il eu son diplôme de psychiatrie et son droit de pratique.

"Dans tes pensés, docteur Leminer?"

Le nouveau docteur sursauta et ses deux yeux agrippèrent à ceux du serveur derrière le comptoir à café. Le serveur était un soviétique et les deux hommes se connaissaient depuis l'arriver de Leminer il y a huit ans de cela.

"Oui, je me demandais ce que je peux faire avec mes lauriers, ce soir." rigolait Leminer. "Penses-tu que des feuilles de laurier dans du spaghetti c'est bon?"

Le soviétique ria avec enthousiasme.

"Ah... Leminer ne prend pas toute cette gloire si négative. Tu es, quoi, maintenant un psychiatre à l'âge de 29 ans? C'est quand même rare." expliqua le serveur.

"On pourrait dire." disait Leminer en buvant son café latté. "Mais c'est très difficile de nos jours à trouver des jeunes gens prêts à chausser les pantoufles d'un docteur ou d'un médecin. Les enfants ont bien beau rêver à porter un sarrau blanc, mais le métier ne se résume pas à faire des check ups aux patients chaque jours. J'aimerais voir un gamin assisté en salle d'opération ou de traiter un patient souffrant de cloutrophobie (peur des clowns)."

Le serveur continuait à nettoyer une tasse en porcelaine épaisse en écoutant le docteur.

"Tu es très rude, Leminer. Laisse les enfants rêvés pendant qu'ils le peuvent. La réalité les rattrapera assez vite." expliquait le serveur soviétique.

Leminer ne disait rien, mais soudainement il ria en hystérie. Le serveur croyait que le docteur était devenu fou, mais le bon psychiatre se recultiva dans le café vide.

"Mon ami." il disait après avoir fini son lait latté. "Tu as bien raison."

Il ordonna deux biscuits aux amandes et aux bananes au serveur. Il lui donna les deux desserts et le bon docteur paya ses trois articles. Dans une salutation amicale, le bon docteur sortît du restaurant et se dirigea vers une rue lugubre qui n'allait pas chez lui.

Dans une pièce qui servait de son bureau, le docteur sortait trois dossiers médicaux avec un dessin rouge identique sur chacun. Le psychiatre soupirait et enfila un sarrau blanc. Il prît place dans sa chaise qui fessait directement face à un canapé. Il ouvrit le premier des trois dossiers et cria à la porte:

"PREMIER DE 10:00PM!"

Pendant sept longues années, le docteur Leminer servait en temps que psychiatre de l'Inquisition la nuit et le jour il se transforma en un psychiatre aimé de tous.

Autres informations importantes : -Tout les dossiers scolaires et familiaux de Leminer ont étaient détruits durant un cambriolage dans l'agence de la personne et sociale dans la région natale de Leminer.
-Les mets préférés de Leminer sont les biscuits aux amandes et aux bananes, ainsi que la boisson chaude.
-Même si Leminer est enlevé de ses fonctions de chasseur, on l'appelle dans à des occasions. C'est pour cette raison qu'il continue un entraînement physique chez lui.


Dernière édition par Leminer le Mar 12 Avr - 11:51, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Leminer Christ-Lloyd
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BARAK OBAMA : NI JESUS-CHRIST, NI FIDEL CASTRO
» Obama, l'Antéchrist ?
» [Jour 5] Le Christ Rédempteur
» CHRIST PORTANT SA CROIX/ MICHEL ANGE
» Musique et Histoire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦ :: ■▫ Introduction ▪□ :: † Fiches de Présentation des Personnages † :: ♦ Fiches Acceptées :: Fiches des humains-
Sauter vers: