♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦

♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦

♦ Découvrez la face caché de Londres... ♦
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Attention Attention


Si vous voulez une demeure pour votre personnage, il sera

désormais obligatoire d'aller en faire la demande ici.


Nous vous créerons donc un sujet portant le nom que vous

nous aurez fait parvenir, dans le quartier demandé. Ainsi vous

pourrez poster vos RP dans le sujet approprié.


Merci de votre compréhension !


Partagez
 

 Séance d'étude

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Séance d'étude Empty
MessageSujet: Séance d'étude   Séance d'étude EmptyLun 7 Mar - 10:59

À Londres, il existe un bâtiment immense qu'ils appellent la British Library. La population de ce dit bâtiment est surtout composée de livres et de rats de bibliothèque. Lieu magnifique et sidérant, ses murs sont tapissés d'ouvrages, peu importe la pièce où l'on se trouve, à tout le moins dans les pièces accessibles aux visiteurs conventionnels. Vous avez déjà rêvé, j'en suis sûre, d'une bibliothèque semblable, avec des escabeaux sur les rayons pour récupérer les livres plus en hauteur. Ce lieu en est un de Savoir et de Connaissance, mais aussi un lieu paisible où l'on entends partout seulement les pas des visiteurs, le grattement des crayons sur le papier et les pages tournées, assaisonnés de murmures chuchotés à la hâte dans un anglais impeccable.

Oui, la British Library est un rêve, un bâtiment de rêve pour les étudiants comme pour les amoureux des livres comme pour les gens qui veulent apprendre, tout simplement.

Et dans l'immense salle de lecture aux allures de cathédrale libraire, une jeune fille lit ce jour-là un livre à la couverture reliée de cuir rouge où est seulement écrit le nom de l'auteur, Hans Christian Andersen. Les cheveux brun-roux, elle porte une robe à bretelles larges, blanche, des sandales de la même couleur, des lunettes noires très opaque, sur le dessus de sa tête. Près d'elle, un gros sac traîne à côté d'une ombrelle et sur le dossier de sa chaise, une veste blanche à manches longues est pendue. Elle lit tranquille. Ses yeux marrons aux teintes flambantes parcourent les pages, s'arrêtant parfois en butant sur quelques mots.


[Désolée, la présentation est courte, mais j'ai beau vouer une admiration sans bornes aux bibliothèques antique, j'avais pas envie de faire 8 pages de descriptions inutiles non plus.] [Édit de Maxi: T'inquiètes, ton texte n'en souffre nullement.]
Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Von Schwarz//
Correcteur
Maximilian Von Schwarz//

Masculin Messages : 17
Date de naissance : 17/10/1991
Date d'inscription : 17/02/2011
Âge : 27
Race : Humain
Emploi/loisirs : Étudiant
Nationalité : Allemand

Séance d'étude Empty
MessageSujet: Re: Séance d'étude   Séance d'étude EmptyDim 17 Avr - 5:59

RP-3

Les pas résonnants de Maximilian se firent premièrement entendre lorsqu’il entra dans la British Library. Il avait poussé la porte gigantesque en verre et était entré en piquant directement vers les étagères. Il ne s’était point importuné d’aller s’enregistrer officiellement au comptoir ; il avait l’impression que les livres qu’il louerait éventuellement seraient tout à coup déjà pris par un quelconque lecteur avide. Tout en marchant, ils ne savaient sur quelles choses poser les yeux. Tout était à la fois magnifique et austère ; on en devait sûrement le compte à la fonction du bâtiment.

La bonne partie des livres avaient apparemment vécu un grand nombre d’années. Certains étalaient cependant leur nouveauté. Dans une ville telle Londres, on y entreposait forcément de vieux documents qui se languissaient d’être lus.

Il retrouva rapidement la section sur la géographie : il recherchait un livre sur la ville dans laquelle il se trouvait à ce moment précis, Londres elle-même. Il se devait de s’informer sur celle-ci, il allait tout de même passer un temps là. Ce n’était pas à nier, il ne savait rien d’elle, sauf du fait que l’université à laquelle il allait étudier était proclamée. Devant la rangée qui semblait parler du sujet, il examina chaque titre attentivement : «London and its inhabitants», «London, our city», «Every secret to London», «London, more than a simple city»... Son regard se posa sur un livre simplement intitulé «What’s in London City». Ce qui avait attisé sa curiosité était la petitesse du livre et l’âge qu’il possédait. Il semblait très vieux, il était bourgogne et tout écrit en lettre d’or. Il l’extirpa de son emplacement et l’ouvrit. Les pages étaient très fines et soyeuse, tout le contraire de la couverture qui était épaisse et rigide. Les textes contenus semblaient durs à lire, dû au fait qu’ils avaient été imprimés collés les uns aux autres et avec une police assez minuscule. Sans attendre et rechercher d’autres livres, il alla plutôt s’asseoir. La plupart des sièges occupés, il dut se retrouver à côté d’une jeune fille absorbé par son livre. Il ne put lire que la couverture : Hans Christian Andersen. Quel livre ne porte que le nom de l’auteur? Une autobiographie? Il se dévêtit du blouson qu’il portait et le posa sur le dossier d’un siège, il s’assit. Le garçon ouvrit son propre livre et s’en immergea. Vous ne devinerez sur quel sujet il tomba : les loups-garous et les vampires. Et dire qu’il croyait que ce bouquin serait sérieux…

・。・゜★・。・。☆・゜・。・゜。・。・゜★・。・。☆


~ Wir leben in einer verrückten Welt, welche die Nacht herrscht. ~
(We're living in a crazy world, which the night reigns.)
~ Das Blut wird quellen. ~
(Blood will be shed.)


Dernière édition par Maximilian Von Schwarz le Jeu 28 Avr - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Séance d'étude Empty
MessageSujet: Re: Séance d'étude   Séance d'étude EmptyMer 27 Avr - 18:22

[Désolée du temps que j'ai mise à répondre. Problèmes d'ordinateur.]

Le temps passait, la nuit allait tomber, quelques heures à peine avant le coucher du soleil. Mary lisait les contes d’Andersen. « La Petite Sirène » rendait Maryweather perplexe dans l’inconscient de la jeune fille.

Il n’y avait pas de « méchant ». D’accord, la sorcière n’était pas une bonne fée, mais elle répondait seulement aux souhaits de l’héroïne. De même, le Prince n’était pas méchant, il ne pouvait simplement pas reconnaitre sa sauveuse. Alors le conte finissait en queue de poisson, littéralement. C’était… incompréhensible.

Il fallait qu’il y ait un héros et un méchant. Comme ça, le méchant perdait la partie, et la princesse vivait heureuse jusqu’à la fin des temps. C’était comme ça que ça DEVAIT se passer.

Maryweather rageait. Cela la ramenait à sa situation présente réelle. Le Prince Chrmant devait normalement finir avec la Princesse quand le méchant avait été éliminé. Mais Mary n’avait pas encore été invitée par le Prince, même si sa méchante Belle-maman était morte. Est-ce que c’était normal que la fin mette autant de temps à arriver? Normalement, Mary aurait déjà dû avoir au-moins un de ses « beaucoup » d’enfants, non?

Maryweather constata que Mary changeait de livre. Perreault, « Contes ». Grre! Elle n’aimait pas Perreault. Espèce d’aristocrate misogyne. Pourquoi fallait-il qu’il fasse gagner le Loup? Ça non plus, ça n’était pas normal.

---

Mary avait un mauvais défaut, la curiosité. En changeant de bouquin pour s’emparer de son exemplaire personnel des « Contes » de Perreault, elle jeta un coup d’œil dans le livre de son voisin. Le mot « loup » fit un déclic dans sa tête. « Loup-garou »? Mais qu’est-ce que ce jeune homme lisait donc?

Elle ouvrit son livre à son conte favori : « Le Petit Chaperon Rouge ». Elle avait lu et relu toutes les versions connues de cette histoire. Celle de Perreault finissait mal. C’était cela qui la fascinait. Pas de fin heureuse, pas de dénouement. Et un Loup.

Elle avait compris depuis quelques jours que celui qu’elle avait voulu dans sa vie dernièrement n’était que ça, un Loup. Même la mort de sa mère, aussi mystérieuse ait-elle été, ne l’avait ébranlé qu’à peine. Froid et calculateur. Il avait compris, en la regardant lors des funérailles, qu’elle se désintéressait et qu’il pouvait déjà l’oublier. Elle avait cru trouver un Prince Charmant, pourtant. Charles, c’était un nom noble.

Mais c’était le Loup charmant et trompeur. Qui la draguait en secret, lui faisant croire à une possible romance torturée à la « Roméo et Juliette » Et qui, à la mort de sa mère, avait du revenir en urgence d’un love-hôtel pour identifier le corps.

Depuis ce jour-là, plus qu’avant, elle se noyait dans les contes de fée, essayant de comprendre où elle s’était trompée. Pourquoi elle s’était méprise aussi facilement sur le rôle de ce beau-parleur dans son histoire à elle. Mais pas une piste pour le moment, pas une miette de pain.

Elle jeta un nouveau coup d’œil au livre de son voisin, déprimée soudainement par la morale de son conte fétiche et décidée à trouver un indice quelque part, que ce soit dans ses livres à elle ou dans ceux d’un autre. Parfois, les pistes étaient bien cachées, mangées par les moineaux affamés juste avant d’être retrouvées au retour. Un autre mot attira son regard : « sang ». Curiosité morbide ou instinct? Elle laissa ses yeux poursuivre : « vampire ». Il devait lire un roman de fantasy pour que des concepts aussi surréalistes s’y retrouvent. Sauf que la couverture, de par sa couverture et son papier, semblait très vieux, probablement même plus que l’ère littéraire du monstre. Et c’était à cette époque seulement qu’étaient nées ces créatures dans l’imagination des auteurs. Et ça avait l’air d’un livre sérieux, qui plus est.

- Excusez-moi, dit-elle dans un anglais doux. De quoi parles votre livre?

Elle n’était pas impolie, simplement curieuse. Elle avait toujours été très sociable et extravertie, malgré sa douceur et son calme, et poser une question comme celle-là lui donnait une position parfaite pour entamer une conversation à voix très basse avec l’inconnu. Avec de la chance, elle satisferait peut-être sa curiosité intellectuelle aujourd’hui. Elle ressentait comme un souffle de fortune en elle et crut qu’il s’agissait d’un signe que cet inconnu qui s’était assit près d’elle transportait une de ces pierres blanches que les oiseaux ne pouvaient dévorer et qui brillaient si clair dans la nuit qu’elle trouverait son chemin vers une réponse si convoitée.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Von Schwarz//
Correcteur
Maximilian Von Schwarz//

Masculin Messages : 17
Date de naissance : 17/10/1991
Date d'inscription : 17/02/2011
Âge : 27
Race : Humain
Emploi/loisirs : Étudiant
Nationalité : Allemand

Séance d'étude Empty
MessageSujet: Re: Séance d'étude   Séance d'étude EmptyMer 27 Avr - 20:19

RP-4

Maximilian la vit relever la tête une fois, puis une deuxième. Cette fille avait-elle quelque chose à lui reprocher ? Il l’ignora simplement et se refourra le nez dans sa lecture. Ce qu’il était en train d’ingurgiter paraissait tout à fait invraisemblable. Le livre parlait de toute sorte de choses : vampires, loups-garous, fées, gnomes… à quoi menait-il ! « Ce n’est rien, ce n’est qu’un essai fantastique… » s’efforça-t-il de songer. L’ouvrage affirmait que des êtres obscurs, maléfiques, bestiaux, grouillaient sur les rues de la cité. Le ton du livre était tout à fait pointilleux, il n’admettait pas une simple possibilité, mais une vérité, une vérité totale. La plupart des phrases étaient au plus soignées qu’elles pussent être, et la voix changeait au fil des paragraphes : on eût cru que l’auteur s’était transformé tout au long de la rédaction – les textes eux-mêmes le racontaient. Si ! l’auteur se disait être un loup-garou. Il eût passé par un appel, terme de loup-garou signifiant une première transformation, et il eût alors mis sont récit sur papier et l’eût imprimé lui-même. Peut-être que ce livre était le vestige de son journal intime en ce temps-là et qu’il fut déposé, sans trop que l’on se fît d’idée du contenu, dans les étagères de la bibliothèque, puisque tout semblait écrit en ce sens.

«Werewolves arst unbeknowst from this worlde, even thoughe they arst a man’s product. Our creators hidst us!»

Tout avait été imprimé en un vieil anglais, ce qui rendait difficile la lecture à Maximilian, qui apprenait encore à s’exprimer dans cette langue. Néanmoins, la vieille forme étant beaucoup plus rapprochée à l’allemand que l’actuelle, il arrivait à se donner des pistes et comprendre totalement ce qu’il lisait.

«And there arst them vampires! Those shameful beings, canst they not stay in their frontiers. We willst kill them alle, until that race become forgotten from our memories.»

Maximilian sentait bien la rage qu’alimentait le loup-garou (ou le personnage ?) contre une autre sorte de créature obscure, les vampires.

¤ ¤ ¤

Maximilian leva les yeux de son livre à son tour, comme l’avait fait la fille plus tôt ; il dirigea le regard vers sa montre pour en vérifier l’heure. Elle s’affolait. Il n’arrivait même plus à distinguer les heures des minutes, des minutes des secondes ! Il les riva, par réflexe, à la grosse horloge pendue devant lui sur une poutre de la bibliothèque : elle indiquait 5 heures de l’après-midi. Il pouvait bien en être à la moitié du bouquin ! il avait passé la journée à lire… Il revint au compte de la montre. Elle était devenue incontrôlable. Rares étaient les occasions où elle se mettait à faire cela. Il ne put réfléchir plus longuement au sujet de la montre, la fille à côté de lui s’était extirpée de son propre livre afin d’établir une conversation. Maximilian vira la tête en sa direction d’une telle violence - puisqu’il fut surpris - qu’il eut peur que la personne posant la question se crût attaquée.

- Des sottises ! commença-t-il, énervé. Ça ne parle de rien qui puisse être utile, en tout cas, termina-t-il plus calmement.

Sur ces mots il referma le livre et l’aplatit sur la table.

・。・゜★・。・。☆・゜・。・゜。・。・゜★・。・。☆


~ Wir leben in einer verrückten Welt, welche die Nacht herrscht. ~
(We're living in a crazy world, which the night reigns.)
~ Das Blut wird quellen. ~
(Blood will be shed.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Séance d'étude Empty
MessageSujet: Re: Séance d'étude   Séance d'étude EmptyVen 6 Mai - 23:55

[Désolée du retard! Quand l'inspiration ne vient pas, elle ne vient définitivement pas. Mais dis-toi que tu as été le premier à avoir une réponse dans toute mes patients lecteurs et interlocuteurs RP, alors bon, je suis pas si méchante, non?]

Maryweather sursauta avant Mary. La violence du geste, le claquement du livre ancien sur la table, ayant fait réagir tout le monde autour, les froissements de pages brusques entraînés par la surprise commune. Le bruit résonnait en elle comme une alarme. Elle avait eu une frousse terrible et, pendant un instant, elle tenta de sortir, aller dire à ce crétin comment agir dans une bibliothèque.

Elle se sentait la fureur monter en vrille, lui tordre l’esprit, car c’est tout ce qu’elle avait à sa disposition. Elle voulait réagir, mais la conscience de Mary était encore trop forte, à cette heure du jour. Elle ne pouvait rien faire, mais elle luttait. Non, mais, pour qui se prenait-il? Presque agresser SA Mary, presque lui faire du mal. Et sa manière de répondre brusquement, avec colère. Elle ne lui avait rien fait, elle lui avait posé une question.

Et elle s’entêtait à haïr ce garçon, de toute son âme, puisqu’elle en avait bien une. Il avait osé être violent envers la douce Mary. Il méritait châtiment, mais elle ne pouvait lui dire le fond de sa pensée qu’en pensées, justement, et elle mettait tout en son pouvoir pour lui envoyer ces très sombres pensées, inconsciente de la complète inutilité de cet acte et des efforts gaspillés qu’elle fournissait. Du haut de ses 10 ans d’âge mental, elle croyait dur comme fer que lui « envoyer » de mauvaises ondes pouvait lui faire du tort.


Mary sauta presque de sa chaise en entendant le claquement de la couverture rigide sur la table. Gênée des regards qui se posaient sur elle et son compère d’infortune, elle regretta presque sa question. Puis elle eut un vertige.

Prise d’un terrible étourdissement, elle espéra qu’il n’ait rien remarqué alors même qu’elle se retenait de porter sa main à son front pour y vérifier si une fièvre n’y était pas montée. Ses yeux s’étaient pourtant vaguement convulsés, ce qu’il n’avait pas dû manquer de remarquer. Tout ces signes, symptômes d’une potentielle perte de connaissance, auraient dû lui indiquer à elle que son alter-ego tentait de sortir de sa cachette pour prendre le corps que toutes deux partageaient, mais l’esprit de Mary, aveugle, mais puissant, ignorait la présence de Maryweather et interprétait ces signes comme une conséquence au choc et à la surprise provoqués par la réaction brusque du jeune homme devant elle.

- Oh!

Ce fut sa première réaction tacite à ce que l’autre venait de lui dire. « Des sottises! » Elle n’y croyait pas. Elle ne croyait pas aux loups-garous, encore moins aux vampires, mais ce ne pouvaient être des sottises, puisque tout livre avait une histoire, une âme, une raison d’être. Rien d’utile, tout dépendait de ce que l’on cherchait.

- Oh!

Elle cherchait une réponse à donner, mais la brusquerie de son interlocuteur avait comme tué sa répartie et elle n’arrivait décidément pas à parler correctement. Elle devait remédier à cette situation. Elle jeta un œil au livre, déposé sur la table par les soins tout sauf délicat du jeune homme.

- En fait, s’il vous est inutile, c’est dommage, il semblait… intriguant. Que cherchiez-vous, alors, pour en être si violemment déçu?

En ces quelques mots, elle avait dit tout le fond de sa pensée, subtilement cachée dans une interrogation qui nécessitait une réponse. Elle se sentait en effet, profondément déçue de la réaction violente de son voisin, mais elle ne l’aurait pas dit de cette manière si littérale. Elle reporta son regard sur ce dit voisin pour en attendre la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Séance d'étude Empty
MessageSujet: Re: Séance d'étude   Séance d'étude Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Séance d'étude
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle d'étude d'Anabase
» L'heure d'étude n'est pas pour les bavards!
» Une petite étude marrante
» Salle d'étude de Gaxan [examen correct]
» Salle d'étude de Punkana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦♦♦ - London In The Dark - ♦♦♦ :: ●◦ En-Jeu •○ :: † Londres † :: ♦ British Library-
Sauter vers: